Chronique, Jeunesse, lecture, livres, Non classé, Science-fiction

En Route!-Adam Rex

Aerie [Magonia #2]-Maria Dahvana Headley

couv3445860Editions: Michel Lafon

Genre: Science-fiction, Jeunesse

Nombre de pages: 347 pages

Résumé: Gratuity a 12 ans, un nom très étrange et surtout un objectif : retrouver sa mère enlevée par les aliens. Et lorsqu’on habite, comme elle, dans un pays envahi par les Boov, d’étranges extraterrestres à huit pattes, c’est plus facile à dire qu’à faire. Surtout que les envahisseurs ont non seulement renommé notre chère planète bleue Smekland mais aussi décidé de parquer toute la population dans une réserve naturelle d’humains : la Floride. Et les oranges, ça a du bon, mais seulement pendant un temps. À bord de sa voiture volante et accompagnée de son chat Porky et d’un Boov recherché par les siens, l’adolescente va traverser les États-Unis, déclencher un mouvement de résistance, et peut-être, en chemin, déjouer plus d’une invasion alien…

Mon avis:

J’ai découvert ce livre sur Booktube et l’ai trouvé à Noz pour un prix dérisoire, j’étais donc obligée de l’acheter!

En Route! est typiquement le genre de lecture qui va vite. C’est très jeunesse et je dois dire que ça fait du bien!

On fait la connaissance de Gratuity, une jeune collégienne, à travers sa rédaction sur le véritable sens de « Smekday ». Sa mère a disparu, et depuis, Gratuity tente de se débrouiller seule. Elle rencontre par la suite Oh, un Boov pas comme les autres, et décide de l’emmener avec elle à bord de Fraîchissime, sa voiture, qui désormais flotte. Ce duo détonne et est très attachant. On peut même en tirer une leçon: malgré leurs différences, Oh et Gratuity s’entendent très bien et deviennent très amis. Je pense que ce genre de message est important dans un livre jeunesse.

L’histoire n’est pas nécessairement originale, mais elle est bien menée et facile à suivre. Il y a eu des moments où je me suis ennuyée, mais globalement les pages se tournaient toutes seules. Je me plaindrai tout de même du découpage. Je suis ce genre de personnes qui aime bien s’arrêter à chaque fin de chapitre et En Route! n’offre pas cette possibilité, puisque l’histoire est présentée sous forme de rédaction. Néanmoins, les illustrations ici et là permettent de couper un peu.

En Route! reste néanmoins une lecture facile, qui rafraîchit entre deux autres livres. C’est jeunesse, donc ça se lit vite, mais ce n’est pas le genre d’histoire qui restera gravée dans ma mémoire. C’était plutôt une lecture « pause » sur laquelle je n’ai pas grand chose à dire.

En bref, une lecture agréable.

4/5

4

Chronique, Fantasy, Jeunesse, lecture, livres, Non classé

Thya [La voie des oracles #1]-Estelle Faye

Aerie [Magonia #2]-Maria Dahvana Headley

couv58395782Editions: Scrineo
Genre: Fantasy, Jeunesse
Nombre de pages: 337 pages
Résumé:

La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement.
Dans une villa d’Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l’Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu’elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l’avenir incertain.
Lors d’une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s’emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu’elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.

Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n’est pas exactement celui que lui décrivait son père…
Mon avis:


J’ai toujours aimé la mythologie, ce livre m’intriguait donc. Je ne sais plus vraiment si je l’ai découvert via Booktube ou si sa couverture m’a attirée, mais je me suis plongée dedans les yeux fermés, sans hésitation. Malheureusement, ce premier tome a un goût de déception.

Lire la suite « Thya [La voie des oracles #1]-Estelle Faye »

Chronique, Jeunesse, lecture, livres, Non classé

The Unbecoming of Mara Dyer [Mara Dyer #1]-Michelle Hodkin

Aerie [Magonia #2]-Maria Dahvana Headley

11408650 Editions: Simon & Schuster Books for Young Readers, Panini en France

Genre: Jeunesse

Nombre de pages: 456 pages

Résumé:

Mara Dyer est une jeune fille de 16 ans comme les autres, jusqu’au jour où elle s’éveille dans un hôpital, sans aucun souvenir de l’accident qui a coûté la vie à ses trois meilleurs amis. Dévastée par le chagrin et un profond sentiment de culpabilité, elle souffre terriblement de la perte de ses proches.
Pour repartir à zéro, la famille de Mara part s’installer en Floride. Mais là encore, les nuits de la jeune fille restent agitées, hantées par des visions de l’accident. Mara a l’impression de revoir ses amis, et même de sentir la mort de certaines personnes. Mais que lui arrive-t-il ? Est-elle en train de devenir folle ?
Qui est vraiment Mara Dyer ?

Mon avis:

J’avais déjà lu ce livre en VF et ne l’avais pas vraiment apprécié. Cette relecture, qui me permettra de continuer la trilogie, m’a fait changer d’avis.

Lire la suite « The Unbecoming of Mara Dyer [Mara Dyer #1]-Michelle Hodkin »

Chronique, Fantastique, Jeunesse, lecture, livres, Non classé

Hollow City [Miss Peregrine et les enfants particuliers #2]-Ransom Riggs

Aerie [Magonia #2]-Maria Dahvana Headley

couv80251401Editions: Bayard (Jeunesse) pour le grand format, Le Livre de Poche (Jeunesse) pour le format poche
Genre: Jeunesse, Fantastique
Nombre de pages: 502 pages en GF, 508 pages en poche
Résumé: Jacob et les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées, sur l’île Cainholm. Les voilà donc livrés à eux-mêmes ! Après avoir essuyé une tempête entre Cainholm et le continent, Jacob et ses amis s’échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Entre fuir des Estres déguisés en soldats, des rencontres avec des animaux singuliers, et la recherche de la dernière Ombrune en liberté afin de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine, cette deuxième aventure de la série s’annonce palpitante et pleine de frissons !
Mon avis:

Retrouvez ma chronique du tome 1 ici.

La sortie du film m’avait donné envie de lire la suite, c’est désormais chose faite!

Lire la suite « Hollow City [Miss Peregrine et les enfants particuliers #2]-Ransom Riggs »

Chronique, Jeunesse, lecture, lecture en VO, Lecture VO, livres, Science-fiction

Heartless-Marissa Meyer

Aerie [Magonia #2]-Maria Dahvana Headley

couv16909613

 

Editions: Feiwel & Friends

Genre: Jeunesse, Science-fiction

Nombre de pages: 464 pages

Résumé:

Long before she was the terror of Wonderland — the infamous Queen of Hearts — she was just a girl who wanted to fall in love.

Catherine may be one of the most desired girls in Wonderland, and a favorite of the yet-unmarried King of Hearts, but her interests lie elsewhere. A talented baker, all she wants is to open a shop with her best friend and supply the Kingdom of Hearts with delectable pastries and confections. But according to her mother, such a goal is unthinkable for the young woman who could be the next Queen.

At a royal ball where Cath is expected to receive the king’s marriage proposal, she meets Jest, the handsome and mysterious court joker. For the first time, she feels the pull of true attraction. At the risk of offending the King and infuriating her parents, she and Jest enter into an intense, secret courtship.

Cath is determined to define her own destiny and fall in love on her terms. But in a land thriving with magic, madness, and monsters, fate has other plans.
Mon avis:

J’avais adoré les Chroniques Lunaires, il était donc évident à mes yeux de lire le dernier roman de Marissa Meyer. J’avais cependant retardé le début de ma lecture, pensant qu’il s’agissait d’un tome 1. J’ai appris par la suite qu’il s’agissait d’un stand-alone, j’ai donc pu me jeter dessus en toute sérénité!

Lire la suite « Heartless-Marissa Meyer »

Chronique, Fantastique, Jeunesse, lecture, livres

Nuit rouge [Half Bad #2]-Sally Green

Aerie [Magonia #2]-Maria Dahvana Headley

couv6119142Editions: Milan
Genre: Fantastique, Jeunesse
Nombre de pages: 406 pages
Résumé: Fuir, toujours fuir. Nathan n’a pas le choix.
Les sorciers blancs le pourchassent ; les sorciers noirs le haïssent ; la fille qu’il aime l’a peut-être trahi.
Sans compter que le Don reçu de son père fait de lui une créature indomptable et sanguinaire.
La guerre des sorciers s’engage. Nathan doit choisir son camp.
Mais de tous ses ennemis, le plus redoutable pourrait bien être lui-même.
Mon avis:

Avec ce second tome, Sally Green nous plonge dans un univers où la violence devient la norme.

Lire la suite « Nuit rouge [Half Bad #2]-Sally Green »

Chronique, Jeunesse, lecture, livres, Science-fiction

Dossier Alexander [Illuminae #1]-Jay Kristoff, Amy Kaufman

Editions: Casterman (VF), Knopf (VO)
Genre: Science-fiction, Jeunesse
Nombre de pages: 607 pages (VF), 599 pages (VO)
Résumé: Ce matin de 2575, lorsque Kady quitte Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi, sa planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi — BeiTech. Obligée de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange…

Mon avis:

Illuminae est le genre de livre auquel on ne s’attend pas, dont le résumé ne nous prépare pas à la claque que l’on va recevoir, aux frayeurs, aux larmes. C’est le genre de livre qui impressionne par son volume mais qui surprend par la rapidité avec laquelle on avance. Illuminae a un format original qui a su m’entraîner au coeur de l’histoire. Lire la suite « Dossier Alexander [Illuminae #1]-Jay Kristoff, Amy Kaufman »

Chronique, Jeunesse, lecture, livres

L’oracle caché [Les Travaux d’Apollon #1]-Rick Riordan

Editions: Albin Michel (Wiz)
Genre: Jeunesse
Nombre de pages: 455 pages
Résumé: Zeus punit Apollon en l’envoyant sur terre, à New York, transformé en adolescent de seize ans. Pour survivre à ses nombreux ennemis et obtenir le pardon de Zeus, Apollon demande de l’aide à Percy Jackson et à la colonie des sang-mêlé.

Mon avis:

Quand ce livre a été annoncé, je n’étais que joie. J’ai toujours adhéré à l’univers de Percy Jackson, et j’étais triste à la fin du dernier tome des Héros de l’Olympe de quitter les demi-dieux… Alors forcément, les voir revenir dans cette nouvelle série était un peu inespéré! Qui plus est, Apollon est mon dieu préféré…

Lire la suite « L’oracle caché [Les Travaux d’Apollon #1]-Rick Riordan »

Chronique, Jeunesse, lecture, livres, Science-fiction

Winter [Les Chroniques Lunaires #4]-Marissa Meyer

Editions: Pocket
Genre: Jeunesse, Science-fiction
Nombre de pages: 987 pages
Résumé: La Princesse Winter est admirée par le peuple lunaire pour sa grâce et sa gentillesse. Malgré les cicatrices qui marquent son visage, on dit que sa beauté dépasse de loin celle de sa belle-mère, la Reine Levana.

Winter déteste Levana et sait que cette dernière n’approuverait pas ses sentiments pour son ami d’enfance, le séduisant garde Jacin. Mais la jeune fille n’est pas aussi faible que le croit la reine et cela fait des années qu’elle a entrepris de contrecarrer les plans de sa belle-mère. Avec Cinder et leurs alliés, Winter pourrait même avoir le pouvoir de commencer une révolution et gagner une guerre qui sévit depuis trop longtemps.

Est-ce que Cinder, Scarlet, Cress et Winter seront à la hauteur pour battre Levana et enfin trouver la paix qu’elles méritent?

Mon avis:

Cela faisait un moment que j’avais envie de me plonger dans ce dernier tome tout en ne voulant pas en finir avec cette saga que j’apprécie beaucoup. Il faut dire que le nombre de pages est un peu, disons, effrayant, au premier abord, c’est le genre de livre pour lequel il faut être sûr d’avoir le temps avant de le commencer. J’ai donc profité des vacances pour me jeter à l’eau.

Lire la suite « Winter [Les Chroniques Lunaires #4]-Marissa Meyer »

Chronique, Fantastique, Jeunesse, lecture, livres

Vertige [Les étoiles de Noss Head #1]-Sophie Jomain

Editions: France Loisirs
Genre: Jeunesse, Fantastique
Nombre de pages: 489 pages
Résumé: Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d’imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar… Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l’inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu’on croit.
Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s’attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l’esprit a choisi : c’est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu’il n’est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours…

Mon avis:

Cette saga m’avait été recommandée par une amie et j’ai enfin sorti ce premier tome de ma PAL à l’occasion du challenge objectif du mois pour lequel il fallait lire, en juillet, un livre qui traînait dans sa PAL depuis un moment. C’était une bonne occasion d’en sortir ce livre qui y traînait depuis 2014.

Autant le dire directement: je me suis ennuyée. Je m’attendais à tout sauf à ça. Dès les premières lignes, on rencontre Hannah, une jeune parisienne forcée à aller passer ses vacances d’été chez sa grand-mère en Ecosse, loin de Paris. Forcément, c’est l’horreur absolue pour elle. D’emblée, elle ne m’a pas plu: elle m’a semblé être l’adolescente typique qui se plaint en permanence de ses parents. Heureusement elle a montré par la suite que ce n’était pas (toujours) le cas, même si elle a un caractère de cochon. Peu après, on fait la connaissance de Leith, un jeune écossais beau à tomber, fils de patron, qui a des yeux juste incroyables et qui est musclé, sans mentionner qu’il est arrogant. Je l’ai trouvé vraiment agaçant.

Tout de suite, il faut se rendre à l’évidence: Hannah et Leith vont tomber dans les bras l’un de l’autre (ai-je mentionné que j’ai acheté ce livre sans lire le résumé, juste parce que je trouve la couverture à tomber?). C’est ce qui m’a, je pense, le plus déçue. Je n’avais pas vu la romance venir avant d’ouvrir le bouquin (je reprécise que je n’avais pas lu le résumé) et ce n’était clairement pas ce que j’en attendais. J’ai eu l’impression de lire un roman à l’eau de rose avec un fond paranormal histoire de corser un peu les choses, et ça m’a ennuyée au plus haut point. Globalement, l’histoire ne tourne qu’autour de la romance et c’en est lassant.

La plume de l’auteur, malheureusement, n’a pas beaucoup limité les dégâts. J’avais du mal à m’accrocher aux mots, si bien que je n’ai aucune idée de qui sont certains personnages (Mathy, par exemple). Le premier quart a vraiment été long, il n’y avait pas beaucoup d’action. Heureusement que ce point s’est amélioré par la suite et a rendu la lecture un peu plus facile…

En bref, cette lecture m’a beaucoup déçue et je ne sais pas si je continuerai la saga. A mes yeux, il manquait de fantastique, même si tout ce qui concerne les loup-garous était très travaillé.
2,5/5.

Chronique, Fantasy, Jeunesse, lecture, livres

Magnus Chase et l’épée de l’été [Magnus Chase et les dieux d’Asgard #1]-Rick Riordan

Editions: Albin Michel (Wiz)
Genre: Jeunesse, Fantasy
Nombre de pages: 544 pages
Résumé: Le jour où Magnus Chase apprend qu’il est le fils d’un dieu nordique, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est plutôt surpris !
Il semblerait que les dieux d’Asgard se préparent à entrer en guerre. Or c’est lui, Magnus, qui doit empêcher la fin du monde en mettant la main sur une épée disparue il y a des milliers d’années ! Comme si tout cela ne suffisait pas, voilà qu’un géant de flammes attaque la ville, forçant Magnus à choisir entre sa vie et celle de milliers d’innocents…Mais, pour un demi-dieu, qu’est-ce que la mort sinon le début d’une nouvelle vie ? Magnus se réveille à l’Hôtel Vallhala, le paradis des guerriers : sa première grande aventure peut commencer.

Mon avis:

Etant grande fan de la saga Percy Jackson du même auteur, je me devais de me procurer le premier tome de cette nouvelle saga qui semblait prometteuse. C’est donc avec un peu de crainte, je l’avoue, que je me suis lancée dans ce remake de Percy Jackson version dieux d’Asgard.

Ce qui ressort globalement de cette lecture est une déception. On sent que des éléments de la saga Percy Jackson ont tout bêtement été modifiés pour coller à ce nouvel univers, et ce n’était pas pour me plaire. On se retrouve face à un héros qui se retrouve catapulté dans un nouveau monde le jour où il découvre qu’il est le fils d’un dieu qui n’a pas eu d’enfants depuis un moment, et il doit retrouver un objet pour éviter la fin du monde. Le tout est éxecuté avec maladresse, et manque d’humour et d’une pincée d’action.

Pour ce qui est de nous faire découvrir la mythologie nordique, il y a encore du travail à faire. Je me suis clairement trouvée dans le flou, ce n’est pas assez bien expliqué, pas assez pédagogue (contrairement à Percy Jackson qui pour le coup m’avait fait découvrir une version certes édulcorée de la mythologie, mais quand même). J’espère ne pas rester sur ma faim pour ce point avec les tomes suivants.

Concernant les personnages, il me fut impossible de m’attacher à eux ou de ressentir quoi que ce soit à leur égard. Je n’en avais pas grand chose à faire du sort qui les attendait. Pourtant, ce n’étaient pas des personnages “lisses” puisque chacun avait son histoire et son caractère. Ces personnages n’étaient simplement pas attachants à mes yeux.

Au niveau de la plume, j’ai trouvé que le style était différent de ce que j’avais déjà lu de cet auteur. L’humour avait, à mes yeux, du mal à se mettre en place: je n’ai jamais ri aux éclats, tout au plus j’ai souri.


En bref, j’avais lu mieux de cet auteur. Je me suis ennuyée, ce fut une lecture plus que moyenne.
3/5.

Chronique, Jeunesse, lecture, livres

Le réveil de Sunshine [Sunshine #2]-Paige McKenzie

Editions: Hachette (Black Moon)
Genre: Horreur, Jeunesse
Nombre de pages: 288 pages
Résumé: Sunshine a hérité de son père des dons bien particuliers : comme lui, elle peut aider les fantômes à quitter le monde des vivants. Mais les capacités de Sunshine sont immenses, hors du commun. Pour les comprendre et les contrôler, elle quitte sa vie de lycéenne, Ridgemont et son temps gris, pour le soleil du Mexique. Là où son père, qui l’avait abandonnée à la naissance, lui apprendra tout ce qu’elle doit savoir. Là où elle sera en sécurité. Du moins, c’est ce qu’elle croit…

Mon avis:

La fin du premier tome m’avait intriguée et donné envie de lire la suite. C’est pourquoi j’ai acheté ce second tome et aussitôt dévoré!

Comme pour le premier tome, ça se lit rapidement, facilement. C’est le genre de style que j’apprécie pour passer un bon moment, parce que ce n’est pas prise de tête. L’histoire avance rapidement et c’était un point que j’avais aussi apprécié dans le premier tome: l’auteure ne s’attarde pas sur le même point pendant des heures. Il m’a même semblé que le style était un peu plus travaillé que dans le tome précédent, ou peut-être est-ce dû au personnage de Sunshine. Par contre, encore une fois, je ne qualifierai pas cette série de livres « d’horreur », parce que ce n’en est clairement pas… c’est vraiment du fantastique à mes yeux.

Comme je le disais, l’histoire avance vite. Ce second tome n’est pas chargé en action, mais il nous apporte des réponses considérables sur les aël-mats, et sur Sunshine elle-même. Ces « révélations » étaient intéressantes et je ne me suis pas ennuyée, malgré le manque d’action. Ce manque est cependant compréhensible, puisque Sunshine doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs, mais doit aussi apprendre à connaître son mentor et d’autres choses. C’est donc plutôt un tome de transition, même si j’ai des doutes quand au potentiel d’actions du prochain tome car Sunshine a encore beaucoup à apprendre. En tout cas, la fin m’a donné envie de lire le prochain tome tout de suite, parce qu’elle m’a plus que surprise et que j’ai hâte d’en savoir plus!

Au niveau des personnages, j’ai mieux supporté Sunshine que dans le tome précédent. Elle m’a semblé plus mature, moins clichée et c’était assez agréable. Enfin elle a arrêté de tout qualifier de « flippant » et de tout comparer à Jane Austen… même s’il reste encore quelques-unes de ces comparaisons, c’était beaucoup moins agaçant que dans le tome précédent. C’est vraiment agréable de voir ce personnage évoluer, et j’ai aussi apprécié que l’on s’attarde un peu plus sur ce qu’elle ressentait. Pour les autres personnages, je ne sais pas trop quoi penser d’eux. Je pense qu’il y a encore des choses à apprendre sur eux, qu’il n’y a pas assez d’éléments pour se prononcer.

En bref, c’est une lecture agréable, et j’ai hâte de lire le prochain tome!
4/5

Chronique, Jeunesse, lecture, livres, Romance

La Couronne [La Sélection #5]-Kiera Cass

Éditions: Robert Laffont

Genre: Jeunesse, Romance
Nombre de pages: 333 pages
Résumé: Il ne doit en rester qu’un.

Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.

Sa mère à l’article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l’amour et du pouvoir, détestée par une partie de l’opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.

Devenir femme, épouse et reine en l’espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l’écouter…


Mon avis:

J’ai choisi de lire ce livre dans le cadre du challenge “objectif du mois” pour le mois de juin, pour lequel il fallait finir une saga de plus de 2 tomes.


La première chose que j’ai remarquée, c’est au niveau des personnages: tous ont évolué depuis le tome précédent, en particulier Eadlyn. C’est une toute autre personne que l’on découvre: de détestable, elle passe à plutôt sympathique. Elle est clairement moins auto-centrée et s’occupe plus des autres, elle est plus responsable. Cependant, elle reste naïve et j’ai même trouvé qu’elle se fragilisait. Cette fragilisation lui permet notamment de montrer ses sentiments. Un autre personnage a changé, il s’agit de Josie, la soeur de Kile. Elle m’agaçait au plus haut point dans le tome précédent, mais c’est devenue une jeune fille raisonnable et consciente des responsabilités d’Eadlyn, ce qui en faisait ici un personnage plus agréable.


Le style est léger, ça se lit facilement. Cependant, je ne pense pas que c’est le genre de livre que je lirai tous les jours car ça n’a clairement rien d’exceptionnel: ça ne donne pas l’impression d’être très travaillé, et quand des sujets graves sont abordés, le style reste aussi léger et ne donne pas assez d’ampleur, de poids aux événements. Tout est dédramatisé.


L’histoire m’a globalement satisfaite. On y retrouve, comme je l’ai dit auparavant, des personnages qui mûrissent et qui fond des choix qui sont tout de même assez prévisibles. Dans la globalité, c’est plutôt prédictible, mais quelques éléments m’ont surprise.


En bref, c’est une bonne lecture détente.
4/5

Jeunesse, lecture, livres, Science-fiction

Chronique express: Seuls au monde [Seuls au monde #1]-Emmy Laybourne

Editions: Hachette
Genre: Science-fiction, Jeunesse
Nombre de pages: 343 pages
Résumé: « Ta mère te crie que tu vas louper ton bus. Tu ne prends ni le temps de la serrer dans tes bras ni de lui dire que tu l’aimes. Forcément… Tu dévales juste l’escalier et tu sprintes jusqu’à l’arrêt de bus. Sauf que, si c’est la toute dernière fois que tu dois voir ta mère, tu te mets à regretter de ne pas avoir pris le temps. Y compris de ne pas avoir raté le bus. Là, le mien arrivait, alors j’ai sprinté. » Dean aurait vraiment dû dire au revoir à sa mère. Lui, son petit frère, ainsi que tous les autres passagers des bus qui devaient les conduire, comme tous les jours, à l’école. Mais comment auraient-ils pu deviner ce jour-là qu’une catastrophe écologique les pousserait à se réfugier dans un supermarché ? Au-dehors, le monde est en proie à des tempêtes qui ravagent leur petite ville, des fuites de produits chimiques rendent les gens violents ou paranoïaques… ou les tuent, tout simplement. Ils sont quatorze, ils ont entre cinq et dix-sept ans, et ils doivent survivre et garder espoir.

Mon avis:

Seuls au monde d’Emmy Laybourne est un huit-clos dans lequel on suit un groupe d’enfants et d’adolescents suite à une catastrophe. Ils se retrouvent enfermés dans un supermarché, livrés à eux-mêmes. En plus de ça, des produits chimiques ont été libérés dans l’atmosphère, ayant différents effets sur les gens.

Sur le coup, l’idée paraît plutôt pas mal, mais je me suis retrouvée face à une déception que je n’attendais pas du tout. Peut-être parce que je ne fréquente pas assez des gens de mon âge, mais, en tout cas, la plupart des personnages m’ont paru assez immatures. Les différents éléments de l’histoire m’ont paru tirés par les cheveux, et pas vraiment justes niveau scientifique (OK, je ne m’y connais pas trop, mais le jour où un produit chimique a des effets différents suivant le groupe sanguin des gens, prévenez-moi). En plus de ça, le début laisse présager quelque chose plein d’action, ce qui n’est pas le cas.


En bref, j’ai été très déçue par ce livre, qui fut une lecture plus que moyenne, et je ne sais pas si je continuerai cette trilogie puisque la fin de ce premier tome m’a plus que déçue.
2,5/5
Chronique, Fantastique, Jeunesse, lecture, livres

Cité des Cendres [The Mortal Instruments #2]-Cassandra Clare

Éditions: Pocket (Jeunesse)
Genre: Fantastique, Jeunesse
Nombre de pages: 524 pages
Résumé: Le monde obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d’un loup-garou survenu devant le Hunter’s Moon, l’un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d’Ombres, l’Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l’Enclave pour s’emparer de l’Institut: Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare.

Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Une lutte qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l’East River…

Mon avis:

Le premier tome m’ayant beaucoup plu, ainsi que l’univers dans lequel Cassandra Clare nous plongeait, c’est avec plaisir que j’ai commencé ce second tome. Entrer à nouveau dans cet univers fut au début un peu difficile, mais tout de même assez rapide.


On fait très rapidement la connaissance de nouveaux personnages: tout d’abord, on rencontre Maryse Lightwood, la mère d’Alec, Isabelle et Max. Elle a tout du personnage que je déteste car elle reproche à Jace de ne pas avoir su qui il était, et le soupçonne même d’être un espion. Les autres personnages que l’on rencontre ne m’ont, eux non plus, pas plu. Quant à Jace, j’ai eu beaucoup de mal à m’intéresser à ce qu’il lui arrivait suite à sa conversation avec Maryse, et pourtant, on en parle tout au long de ce roman.


Heureusement, ce n’est pas le seul aspect en jeu dans ce tome puisque Valentin ne nous fait pas oublier sa présence pesante. En plus de ça, il y a aussi la relation entre Clary et Jace, ainsi que celle entre Clary et Simon. On se retrouve face à un triangle amoureux qui m’a tout sauf intéressées, notamment parce qu’entre Clary et Jace c’est surtout “je t’aime mais notre relation ne peut pas être”, et qu’entre Clary et Simon, j’ai trouvé que c’était tout sauf un couple et que Clary s’était mise avec lui “par défaut”. J’espère que cette situation ne durera pas dans les tomes suivants.


Néanmoins, les pages s’avalent très rapidement, et, encore une fois, je n’ai pas eu l’impression d’en avoir lu autant. Pourtant, un petit problème se pose, parce que contrairement au premier tome, c’est loin d’être toujours bénéfique. En effet, je me suis souvent retrouvée perdue par les événements qui vont à une vitesse folle parce que je n’avait pas compris ce qu’il se passait: c’est bien la preuve que quand on est fatigué et qu’on manque d’attention, la lecture de ce roman n’est pas toujours facile.


En bref, ce fut pour moi une lecture en demi-teinte. Cependant, j’ai très hâte de m’attaquer au troisième tome!
3,5/5