Chronique, Fantasy, Jeunesse, lecture, livres, Non classé

Thya [La voie des oracles #1]-Estelle Faye

Aerie [Magonia #2]-Maria Dahvana Headley

couv58395782Editions: Scrineo
Genre: Fantasy, Jeunesse
Nombre de pages: 337 pages
Résumé:

La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement.
Dans une villa d’Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l’Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu’elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l’avenir incertain.
Lors d’une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s’emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu’elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.

Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n’est pas exactement celui que lui décrivait son père…
Mon avis:


J’ai toujours aimé la mythologie, ce livre m’intriguait donc. Je ne sais plus vraiment si je l’ai découvert via Booktube ou si sa couverture m’a attirée, mais je me suis plongée dedans les yeux fermés, sans hésitation. Malheureusement, ce premier tome a un goût de déception.

Cette déception provient tout d’abord de la façon dont la mythologie est abordée. Face à un Empire Romain qui se christianise, le « vieux » monde des mythes s’efface. Il est donc clair que les personnages n’ont pas souvent affaire à des créatures mythologiques qui se meurent petit à petit. Pourtant, ils s’en accommodent très rapidement, c’en est déconcertant. La magie paraît TROP normale à leurs yeux, ils ne la questionnent pas, alors que celle-ci est pourtant interdite… Et que certains d’entre eux n’y ont jamais eu affaire. En fait, cet aspect est dérangeant jusqu’à ce qu’on apprenne, vers la fin, un élément qui pourrait donner un semblant d’explication à ces réactions… mais ça ne concerne pas tous les personnages.

On peut noter un point positif: le récit est fluide. Très fluide. Je ne suis pas habituée à me plaindre de la fluidité d’un récit, mais pour le coup j’ai trouvé ça trop fluide. Les actions s’enchaînent vitesse grand V, les personnages sont en mouvement constant. Au bout d’un moment, c’est problématique car les situations mettant en danger les protagonistes ne durent pas. Mis à part vers la fin, ils s’en sortent toujours très rapidement, trop rapidement pour ce que soit crédible. Résultat, le tout est très difficile à suivre à cause du rythme haletant. Avec le recul de quelques jours, je ne me souviens presque de rien de ce qu’il s’est passé entre le début et la fin. Les actions sont beaucoup trop nombreuses pour qu’on s’en souvienne. J’ai l’impression que l’auteur a voulu en faire un petit peu trop en trop peu de pages compte tenu du nombre d’actions, et c’est bien dommage. Le récit aurait pu être plus détaillé sans être ennuyant, pourtant. Alors, pas de problème, les pages se tournent toutes seules, sauf au début où j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire.

Les personnages rencontrés, du côté des héros de l’histoire, sont attachants mais seulement à la longue. Quand on les rencontre pour la première fois, ils ne sont pas forcément appréciables, il faut vraiment apprendre à les connaître. Même en les appréciant, certains m’ont parfois agacée, en particulier Thya qui faisait des décisions stupides en permanence. Ces décisions stupides ont d’ailleurs mené à des situations mettant les héros en difficulté, mais elles n’étaient franchement pas indispensables au récit mis à part pour faire lever les yeux au ciel.

Malgré le petit goût de déception, j’ai tout de même apprécié ma lecture de ce premier tome qui a la forme d’un voyage initiatique.

3/5

3

Publicités

1 thought on “Thya [La voie des oracles #1]-Estelle Faye”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s