Chronique, Fantasy, lecture, livres

Aerie [Magonia #2]-Maria Dahvana Headley


Editions: Harper Collins
Genre: Fantasy
Nombre de pages: 320 pages
Résumé: Where
is home when you were born in the stars?

Aza Ray is back on earth. Her boyfriend Jason is overjoyed. Her family is healed. She’s living a normal life, or as normal as it can be if you’ve spent the past year dying, waking up on a sky ship, and discovering that your song can change the world.

As in, not normal. Part of Aza still yearns for the clouds, no matter how much she loves the people on the ground.

When Jason’s paranoia over Aza’s safety causes him to make a terrible mistake, Aza finds herself a fugitive in Magonia, tasked with opposing her radical, bloodthirsty, recently-escaped mother, Zal Quel, and her singing partner Dai. She must travel to the edge of the world in search of a legendary weapon, The Flock, in a journey through fire and identity that will transform her forever.

In this stunning sequel to the critically acclaimed Magonia, one girl must make an impossible choice between two families, two homes—and two versions of herself.

Mon avis:

Magonia, le premier tome, était poétique et la fin m’avait donné envie de découvrir la suite. Après une longue attente, je me suis enfin procuré ce second (et dernier?) tome. Malheureusement, il n’a pas été à la hauteur de mes espérances, et je vous explique pourquoi.

Il faut dire que la barre était placée très haut. J’attendais beaucoup de ce tome, notamment au niveau du style: je voulais retrouver la plume qui m’avait charmée avec toute sa poésie. Cependant, après la découverte du ciel, dans le premier tome, qui s’était effectuée tout en poésie et délicatesse, je suis tombée de haut… littéralement. Plus de jolies tournures pour faire rêver: le style est beaucoup plus terre à terre, et plus concis, aussi. On va directement à l’essentiel, et c’est ce qui m’a un peu déçue parce que j’aime rêver. Contrairement au premier tome, j’ai senti les pages passer…

Les personnages, eux aussi, m’ont déçus. On retrouve Aza, qui en veut plus, qui en veut trop. Elle aimerait pouvoir vivre deux vies, elle est tiraillée entre les deux, et à la longue, c’est lassant. On sent bien qu’elle n’est pas vraiment heureuse sur terre, mais la situation dans le ciel n’est pas vraiment meilleure… Jason, quant à lui, cache beaucoup de secrets, ce qui l’a fait baisser dans mon estime. Alors que je l’avais apprécié dans le premier tome, ici, je l’ai détesté. Si je l’avais trouvé un peu trop parfait dans le premier tome, ici, je ne l’ai carrément pas supporté! J’avais l’impression d’être face à un personnage complètement différent.

Le rythme est assez mal géré: l’action se concentre dans une cinquantaine de pages, qui s’avèrent être sur la fin du livre. Cette fin est d’ailleurs trop rapide, trop facile à mes yeux. Le combat final dure à peine quelques pages et est loin d’être aussi spectaculaire que ce à quoi on s’attendait. Alors qu’Aza était toute désignée pour vaincre sa mère, elle n’a qu’un rôle mineur…

En bref, Aerie a été une lecture plus que moyenne pour moi, loin d’être aussi charmante que la lecture du premier tome. C’est avec déception que je termine cette duologie (enfin, j’imagine que c’était le dernier tome? on a pas plus d’information sur Internet), qui avait pourtant bien commencé.
2,5/5.
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s