Chronique, lecture, livres, Science-fiction

La Maison des Morts-Sarah Pinborough

Editions: Milady
Genre: Science-fiction
Nombre de pages: 384 pages
Résumé: La vie de Toby bascule suite à un simple test sanguin. Au beau milieu d’une île déserte, une poignée d’enfants mène une existence hors du temps, sous la surveillance impassible d’une équipe d’infirmières. Arrachés à leurs familles, les Déficients vivent dans la crainte du moindre symptôme indiquant qu’il est temps pour eux d’être conduits au sanatorium, là d’où personne ne revient. Loin des siens, replié sur lui-même, Toby attend la mort et lutte contre la peur et le désespoir. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente lui redonne brusquement une raison de vivre et d’espérer…

Mon avis:

Une histoire tragique dont on ne parvient pas à se décrocher.


La Maison des Morts est un titre assez glauque, on peut en convenir. Le résumé ne fait que confirmer ce sentiment, il suscite un sentiment d’horreur, du moins c’est mon cas. Pourtant, il a aussi su éveiller ma curiosité. Je voulais savoir quelle était cette maladie, ce qu’il se passait vraiment dans cette maison, etc… Autant vous dire directement que ce livre n’a répondu à aucune de ces attentes.

Je pensais vraiment découvrir un livre d’horreur, mais ce n’était pas le cas. On a très rapidement une romance qui s’installe et la maladie n’est jamais vraiment expliquée, on a juste quelques symptômes par-ci par-là. Globalement, on assiste pas à grand chose de bien intéressant si ce n’est l’histoire entre Toby et Clara, qui se rejoignent en secret. C’est l’élément central du livre, et pourtant je trouve que ça n’a pas lieu d’être, car cette romance nous éloigne de tout ce qui m’intéressait au départ! Certes, on assiste à deux ou trois scènes assez dérangeantes, mais sans plus. L’une d’elle, notamment, ne donne pas réellement de suite alors qu’on aimerait qu’elle soit expliquée plus en détail. L’auteure m’a laissée sur ma faim.

Même si la trame est décevante au vu du résumé, les personnages sont néanmoins attachants. On a pas envie de les voir disparaître, certains sont agaçants, d’autres font vraiment de la peine. Pourtant, l’idée de savoir qu’ils sont destinés à mourir a fait que j’ai tout de même pris mes distances, que je ne me suis pas trop attachée parce que sinon j’aurais pleuré. J’ai donc tout fait pour ne pas verser une larme et j’ai bien réussi parce que la fin est assez triste!

Ce livre se rattrape un peu sur son style qui est fluide, donc rapide à lire. On est face à une histoire qui démarre tout de suite, avec quelques flash-back un peu avant l’arrivée de Toby dans le manoir, donc c’est peut-être un peu compliqué de tout comprendre direct mais ça se rattrape assez vite. La plume de l’auteure est vraiment agréable et c’est ce qui a fait que je me suis accrochée à l’histoire et que j’avais du mal à reposer le livre, car l’histoire en elle-même m’a, au final, assez déçue…

Une histoire qui se présente comme affreuse de par son titre et son résumé, mais au final assez décevante car elle laisse dans le flou.
3.5/5
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s