Chronique, Jeunesse, lecture, livres

L’oracle caché [Les Travaux d’Apollon #1]-Rick Riordan

Editions: Albin Michel (Wiz)
Genre: Jeunesse
Nombre de pages: 455 pages
Résumé: Zeus punit Apollon en l’envoyant sur terre, à New York, transformé en adolescent de seize ans. Pour survivre à ses nombreux ennemis et obtenir le pardon de Zeus, Apollon demande de l’aide à Percy Jackson et à la colonie des sang-mêlé.

Mon avis:

Quand ce livre a été annoncé, je n’étais que joie. J’ai toujours adhéré à l’univers de Percy Jackson, et j’étais triste à la fin du dernier tome des Héros de l’Olympe de quitter les demi-dieux… Alors forcément, les voir revenir dans cette nouvelle série était un peu inespéré! Qui plus est, Apollon est mon dieu préféré…

Ce livre démarre directement en s’attaquant au vif du sujet: Apollon, dieu Olympien des arts, de la musique, du soleil… a été puni par Zeus, son père, et tombe… dans un tas d’ordure. Autrefois un dieu beau et puissant, Apollon se retrouve dans la peau d’un ado de 16 ans qui a de l’acné. N’ayant tout de même pas oublié son statut de dieu, il nous fait comprendre à maintes reprises que ce nouveau corps lui déplaît beaucoup! De dieu immortel, il passe à simple mortel… sans pouvoirs. La pire punition que Zeus puisse lui infliger. Apollon est désormais nul au tir à l’arc, et jouer de la guitare lui cause des douleurs musculaires. Une situation dont je me suis bien amusée, je dois l’avouer. Surtout que la vie d’Apollon dépend désormais d’une demi-déesse qui a un pouvoir assez singulier, ce qui n’est pas pour rassurer le pauvre dieu déchu.

J’ai trouvé le rythme assez satisfaisant. L’histoire se met en place tout de suite, on retrouve un univers que l’on connaît donc forcément ça se met en place très facilement. On progresse vite dans l’histoire, ce qui était vraiment satisfaisant. J’ai retrouvé, avec ce premier tome d’une nouvelle saga, le style de Rick Riordan, celui que j’apprécie: autant Magnus Chase m’a déçue, autant là, j’ai beaucoup aimé! Un humour qui n’est pas forcé, des personnages vraiment drôles et attachants, tout pour me plaire. De plus, on retrouve une présentation des chapitres digne de Percy Jackson: des titres drôles sous forme de haïkus. Evidemment, on a affaire à Apollon donc ce sont de très mauvais haïkus mais justement, c’est ça qui est drôle!

Bien que l’on retrouve des personnages que nous avions précédemment rencontrés dans Percy Jackson puis dans Les Héros de l’Olympe, cette nouvelle saga voit ses propres personnages arriver. Ainsi, nous faisons connaissance avec le méchant (dont je ne révélerais pas le nom, non non pas la peine d’insister!), Meg, le frère de Léo et d’autres encore… Alors certes, ce tome nous permet de nous assurer que tout le monde va bien et de découvrir le couple Solangelo (oh mon dieu je crois que je vais fondre tellement ils sont mignons! J’adore Nico, il est juste adorable!), il n’est pas là que pour ça, mais bien pour nous faire découvrir une nouvelle histoire dans laquelle Apollon va devoir rétablir les moyens de voir l’avenir dans le monde, au risque de causer sa perte! De plus, on découvre de nouveaux éléments qui pourraient nous faire voir les deux sagas précédentes d’un oeil nouveau… En tout cas, cette saga, à mon avis, permettra de boucler la boucle: Chronos et Gaïa vaincus, et les moyens de prophétie rétablis dans le monde, car depuis Les héros de l’Olympe, ils avaient disparus sans que l’on ne sache trop pourquoi.

Quoi qu’il en soit, ce livre fut proche d’un coup de coeur pour moi, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et attend avec impatience le tome suivant!
5/5.
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s