Chronique, Fantasy, lecture, lecture en VO, livres, Maria Dahvana Headley

Magonia-Maria Dahvana Headley

Editions: HarperCollins
Genre: Fantasy
Nombre de pages: 320 pages
Résumé: Aza Ray is drowning in thin air. Since she was a baby, Aza has suffered from a mysterious lung disease that makes it ever harder for her to breathe, to speak—to live. So when Aza catches a glimpse of a ship in the sky, her family chalks it up to a cruel side effect of her medication. But Aza doesn’t think this is a hallucination. She can hear someone on the ship calling her name. Only her best friend, Jason, listens. Jason, who’s always been there. Jason, for whom she might have more-than-friendly feelings. But before Aza can consider that thrilling idea, something goes terribly wrong. Aza is lost to our world—and found, by another. Magonia. Above the clouds, in a land of trading ships, Aza is not the weak and dying thing she was. In Magonia, she can breathe for the first time. Better, she has immense power—and as she navigates her new life, she discovers that war is coming. Magonia and Earth are on the cusp of a reckoning. And in Aza’s hands lies the fate of the whole of humanity—including the boy who loves her. Where do her loyalties lie?

Mon avis:

Magonia est un roman qui me faisait de l’oeil depuis un bout de temps. Je l’avais repéré grâce à sa couverture qui est l’une de mes préférées dans ma bibliothèque, et j’ai profité des vacances d’été pour le lire. Je ne le regrette pas, car je l’ai adoré.

On suit l’histoire du point de vue d’Aza, une jeune fille atteinte d’une maladie dont elle est la seule victime, et dont les docteurs ont dit que ce serait un miracle qu’elle atteigne l’âge de 16 ans. Par la suite, on a aussi le point de vue de Jason, son meilleur ami, un garçon très intelligent et qui sait beaucoup de choses. Par la suite, Aza quitte notre monde, laissant ses proches pensait qu’elle est morte, sans le vouloir, et rejoint le monde de Magonia. C’est un monde où elle peut vivre pleinement, où la respiration n’est pas une difficulté pour elle. Elle découvre qui elle est et apprend à vivre dans ce monde tant bien que mal, ainsi qu’à réaliser les plans de sa mère.

J’ai beaucoup aimé cette histoire. Le monde créé par l’auteure est unique en son genre, et elle a très bien su gérer tout ça. Au travers des yeux d’Aza, on est confus, puis on comprend peu à peu comment tout fonctionne. Le vocabulaire spécifique à Magonia est assez simple à assimiler, et j’ai beaucoup apprécié cela (ça fait du bien de lire un roman qui utilise un vocabulaire spécifique, mais qui n’a pas besoin de glossaire pour être compris).

L’écriture est fluide, on ne sent pas les pages passer. Le style est très harmonieux et m’a plu dès la première ligne. Le prologue m’a tout simplement coupé le souffle. Les personnages sont très attachants, si bien que l’auteure a su me faire pleurer durant le premier quart du roman (et ça, il faut le faire). J’ai adoré Aza, ainsi que Jason, même si ce dernier est un peu trop parfait à mon goût. En revanche, d’autres personnages cachent bien leur jeu, et ça a suscité ma surprise à la fin. D’ailleurs, quelle fin! A cause d’elle, j’ai très envie de lire le tome 2, mais il va d’abord falloir attendre sa sortie…

En bref, Magonia frôle le coup de coeur. J’ai adoré l’univers et l’ambiance, mais certaines choses m’ont dérangées et c’est pourquoi il ne s’élève donc pas au rang de coup de coeur.
4,5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s