Chronique, Jeunesse, La sélection, lecture, livres, Romance

La sélection-Kiera Cass

Editions: Robert Laffont (R)
Genre: Jeunesse, Romance
Nombre de pages: 343 pages
Résumé: 35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

Mon avis:

Je me suis finalement laissée tentée par cette saga qui me faisait de l’oeil avec ses couvertures juste magnifiques. D’ailleurs, en les voyant, je m’étais dit direct que c’était un truc vraiment de midinette etc, et au final pas tant que ça.

C’est avec plaisir que je me suis plongée dans les premières pages de la Sélection. On ne tourne pas autour du pot : c’est le sujet principal, et on en parle dès la première page, malgré les hésitations d’America à s’y inscrire. La Sélection, c’est quoi ? C’est un jeu qui a pour but de fournir une épouse au prince Maxon : 35 filles sont sélectionnées et seront éliminées au fur et à mesure par ce prince. (en gros c’est le Bachelor mais dans le futur avec un gouvernement de castes tout pourri.)

On fait donc la connaissance d’America, et de celui qu’elle aime, Aspen. Cette jeune fille n’est pas très emballée à l’idée de tenter sa chance, mais sa mère la prend par les sentiments en lui parlant d’argent du coup elle accepte (on s’en doute bien, on va pas suivre l’histoire du point de vue de la seule fille qui s’est pas inscrite quoi). Donc, elle s’inscrit, puisque son bien-aîmé qu’elle voit illégalement et sa mère le souhaitent, et manque de pot elle est Sélectionnée. Elle entre donc dans le château et rencontre le prince. (Grosso modo parce que je veux pas trop spoiler, mais on se doute bien que ça va se passer sinon ça a pas d’intérêt).

Moi qui avait peu d’attentes par rapport à ce premier tome, j’ai été agréablement surprise ! C’est très addictif. Le style, pas franchement exceptionnel selon moi, est pourtant simple et efficace, l’auteure donne envie de poursuivre la lecture. Je ne me suis pas ennuyée. Ce n’est pas grâce à un style hors du commun que l’auteure parvient à cette addictivité, mais à des personnages attachants. America est une jeune fille à qui, je pense, on peut facilement s’identifier, ou du moins on peut s’y attacher : elle n’est pas issue d’une famille riche, c’est clair qu’elle ne roule pas sur l’or. En fait, c’est mon personnage préféré parmi tous ceux que l’on rencontrent : le prince ne l’intéresse pas plus que ça, elle est drôle, elle a un caractère que j’ai tout simplement apprécié. Les autres filles, on ne peut pas en dire autant, notamment de Celeste qui est une véritable peste. J’ai tout de même bien aimée Marlee, qui est une jeune fille adorable. Au niveau des autres personnages, j’ai trouvé Maxon très gentil dans ce premier tome, en revanche j’ai détesté Aspen (on se demande pourquoi, franchement).

Un bon départ pour cette saga très addictive. C’est une lecture plutôt légère, que j’ai beaucoup appréciée.
Ma note:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s