Bone Season, Chronique, déception, lecture, livres, Samantha Shannon

Bone Season, tome 1: Saison d’os-Samantha Shannon

Editions: J’ai lu
Genre: Science-fiction
Nombre de pages: 561 pages
Résumé: Londres, 2059.
Paige Mahoney travaille pour une organisation criminelle souterraine. Son job : glaner des informations en s’insinuant dans le cerveau des gens – illégalement. Car Paige est une clairvoyante, « une anormale », et elle n’est pas la seule. Mais selon les règles de Scion, son existence même est déjà une trahison…

Mon avis:

J’avais beaucoup d’attentes vis à vis de ce livre, parce qu’on a dit que l’auteure serait la nouvelle J.K Rowling, et cette saga en quelque sorte le nouveau Harry Potter (en plus il est prévu qu’il y ait 7 tomes, pour renforcer cet effet j’imagine.). Seulement, il ne s’est pas montré à la hauteur.

On est en 2059, suivant l’histoire du point de vue de Paige Mahoney. C’est une clairvoyante, qui vit sous le gouvernement de Scion. A Scion, les clairvoyants sont des criminels et sont emprisonnés. Suite à une rencontre avec des gardes qu’elle tue, Paige se fait capturer et emmener dans une prison appelée Sheol I. Jusque là, tout va bien, le synopsis donne envie de lire.

Ce n’est pas vraiment l’histoire en elle-même qui m’a gênée. Enfin si, un peu quand même, surtout à cause des longueurs et des flashbacks qui ne servaient strictement à rien. Mais passons. On est en 2059, et pourtant malgré quelques éléments futuristes j’avais plutôt l’impression d’être dans le passé. Encore, ça, ça va; l’auteure donne pour explication que les cités de Scion restent dans la même époque que celle durant laquelle ce gouvernement a été instauré, et donc Londres est resté dans une époque victorienne. Il y a autre chose qui m’a dérangée: c’est le fait que tout au long du livre, il y a plein de mots utilisés qui ne sont pas expliqués dans l’histoire elle-même, mais dans un glossaire à la fin. C’est bien gentil tout ça, mais personnellement quand je lis un livre j’aime bien comprendre ce que l’auteur raconte sans avoir besoin d’avoir tout le temps le nez collé dans le glossaire pour essayer de comprendre. Surtout quand ce sont des termes spécifiques à son univers. En plus avec toutes les catégories de clairvoyants, on s’y perd.

Mis à part ces aspects plutôt gênants, il y a les personnages. Il y en a plusieurs catégories: les amaurotiques, qui ne sont pas des clairvoyants, les clairvoyants, les Rephaïm et les Emim. Les Rephaïm sont en quelque sorte les geôliers des clairvoyants se trouvant à Sheol I, et les Emim sont une terrible menace contre laquelle les clairvoyants emprisonnés à Sheol I doivent se battre. Parmi tous ces personnages, on fait la rencontre des amis de Paige, puis d’un certain nombre d’autres personnages. Je ne vais pas dire qu’il y a plein de personnages, mais il y en a suffisamment pour que je ne comprenne plus rien à la fin, que je ne sache plus qui est du côté de qui, etc. En plus de ça, je n’ai pas trouvé les personnages attachants, ça ne m’aurait fait ni chaud ni froid qu’ils meurent tous.

La romance m’a gênée. Déjà parce que comme par hasard, Paige attire l’attention d’un Rephaïm qui décide de devenir son gardien (plutôt de la prendre comme esclave), et que celui-ci ne prend jamais d’humaine chez lui. Ensuite, c’est vraiment forcé. Elle le déteste, et puis d’un seul coup elle lui fait confiance. C’était pas vraiment bien développé, et plutôt décevant.

En bref, un monde compliqué, des personnages hermétiques et une romance forcée. Je ne risque pas de lire les tomes suivants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s