Chronique, Coup de coeur, Drame, Hate List, Jennifer Brown, Jeunesse, lecture, livres

Hate List-Jennifer Brown

Editions: Le Livre de Poche (Jeunesse)
Genre: Drame, Jeunesse
Nombre de pages: 389 pages
Résumé: « C’est moi qui ai eu l’idée de la liste. Je n’ai jamais voulu que quelqu’un meure. Est-ce qu’un jour on me pardonnera ? »

C’est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu’ils ont écrite pour s’amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l’établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s’est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses. Jusqu’au matin où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée…

Mon avis:

Ce livre a été une vraie claque pour moi. Il a ravivé mon envie de lire. Je me doutais que ce ne serait pas une histoire facile, comment ça pourrait l’être? Pourtant, j’ai adoré. J’ai adoré le style, j’ai adoré Valérie. Avoir le récit de son point de vue est vraiment un point fort, selon moi: ça nous aide à comprendre, notamment que le harcèlement peut mener à des réactions extrêmes comme celle de Nick.

J’ai beaucoup aimé Valérie, et j’ai compris ses réactions. Bon, je peux pas vraiment dire avoir compris sa réaction vis-à-vis de la fusillade car je suppose qu’il faut l’avoir vécu pour vraiment comprendre, mais j’ai tout du moins trouvé ses réactions normales. Après tout, elle n’a tiré sur personne, elle a même été une victime. Pourtant, tout le monde la tient responsable de ce qu’il s’est passé, car Nick était son petit ami, parce que la liste était son idée, parce qu’elle a désigné la première coupable à cause d’une chose s’étant passé dans le bus. Personne ne tient en compte le fait qu’elle aussi s’est fait tiré dessus, et que c’est elle qui a mis fin à la tuerie. Personne ne tient en compte non plus qu’elle aussi a perdu quelqu’un de cher, même si c’est lui qui a déclenché la tuerie.

Nick n’est pas le seul que Valérie ait perdu, d’ailleurs: tous ses amis lui tournent le dos, car ils la trouvent inhumaine. Même ses parents ne lui font plus confiance. C’est sûrement ça, le plus horrible, dans l’histoire: de voir que ses parents aussi la tiennent aussi pour responsable, même si elle a été innocenté grâce au témoignage d’une fille qu’elle a sauvé. De voir que sa mère lui reproche d’avoir aimé Nick car elle lui avait dit dès le départ que ce n’était pas un garçon bien. Un argument un peu pauvre, parce que personne n’aurait pu prévoir la réaction de Nick mis à part lui-même.

Un roman qui a su me captiver.
Publicités

2 thoughts on “Hate List-Jennifer Brown”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s