Aristotle and Dante discover the secrets of the universe, Benjamin Alire Saenz, conseils, Divergent, Eleanor&Park, lecture, lecture en VO, Lire en anglais, livres, Percy Jackson, Rainbow Rowell, Veronica Roth

La lecture en VO-Quelques conseils

La lecture en VO, ça peut parfois faire peur, mais ça attire aussi. Voici quelques conseils pour débuter.
Je vais principalement parler de la lecture en anglais, mais sachez que ces conseils peuvent s’appliquer à d’autres langues.
Tout d’abord, pourquoi lire en VO?

C’est un moyen comme un autre d’améliorer sa compréhension dans une langue, ici, la compréhension écrite. On apprend des expressions, on se familiarise avec la langue. Cependant, il faut être motivé, et pas simplement vouloir s’y mettre parce qu’on trouve les couvertures plus jolies. La lecture en VO, c’est aussi moins cher, et ça permet de lire des livres qui ne seront pas traduits en français avant un bon bout de temps, voire pas traduits du tout. De plus, vous serez beaucoup plus proche du véritable style de l’auteur qu’avec une traduction. Je n’ai rien contre les traductions, mais quand on voit celles de certains livres… on se pose des questions.

Mes conseils pour commencer la lecture en VO:
Tout ce qui suit n’est que d’un point de vue personnel.

-Surtout, évitez de lire avec le dictionnaire juste à côté de vous! Je sais que c’est énervant de ne pas comprendre tous les mots du texte, mais vos professeurs d’anglais vous l’ont sûrement déjà dit: vous pourrez souvent déduire la signification du mot grâce au contexte. Le but n’est pas d’absolument tout saisir, ça ne vous apportera rien de savoir quelle est la nuance exacte du mur de la chambre du personnage. Si vraiment vous ne comprenez pas et que ça vous bloque dans l’avancée de la lecture, ou que ça vous dérange, marquez la page et cherchez la définition du mot plus tard, sinon vous passerez votre temps à chercher dans le dictionnaire, et ça vous coupera de l’histoire. Si ça vous gêne vraiment, et que ça vous rassure au tout début, d’accord, mais diminuez son utilisation au fur et à mesure.
Petite fonctionnalité intéressante avec le Kindle d’Amazon: Word Wise. Cette fonctionnalité est présente sur un certain nombre de livres en anglais, et affiche des définitions brèves et simples au-dessus des mots difficiles. Ce qui est bien, c’est que vous pouvez aussi changer le nombre de suggestions affichées selon votre niveau. Pareil qu’avec le dictionnaire, c’est bien au début, mais détachez-vous-en au fur et à mesure, en diminuant petit à petit le nombre de suggestions.

-Notez les mots que vous n’avez pas compris, recherchez leur définition/signification et notez-la elle aussi. C’est ainsi plus facile d’acquérir du nouveau vocabulaire: en lisant le mot et sa définition une seule fois, vous risquez de ne pas le retenir.

-Il faut avoir des bases, en grammaire mais aussi en vocabulaire. Si vous ne savez pas distinguer les temps, ça risque d’être embêtant pour vous durant la lecture. Même chose, si vous n’avez pas un minimum de vocabulaire, ça risque aussi de poser problème.

-Il faut être motivé. Si vous n’avez pas de véritable envie de lire dans une langue autre que votre langue maternelle, ce sera plus un supplice qu’autre chose, et ça ne vous apportera rien. 

Ce n’est pas une course. Vous lirez peut-être moins vite que lorsque vous lisez dans votre langue maternelle, mais il ne faut pas se laisser abattre. Vous avez le temps, alors prenez le temps de comprendre, plutôt que de survoler la page en vous disant que de toute façon vous ne comprenez rien. En prenant votre temps, vous y gagnerez plus.

N’hésitez pas à demander à quelqu’un qui a déjà lu le livre des explications. Si vous n’êtes pas sûr d’avoir compris, demander ne vous coûte rien: au pire, vous vous apercevrez que vous n’avez pas compris ce que l’auteur voulait dire, au mieux, vous aurez la satisfaction d’avoir compris.

-Ne commencez pas trop compliqué. Certains genres sont plus difficiles à lire que d’autres, surtout quand il y a des mots inventés de l’auteur. Commencez par quelque chose de simple, et augmentez la difficulté au fur et à mesure.

Avant d’acheter, lisez un extrait. Vous pourrez ainsi évaluer la difficulté du livre, et vous en faire une idée, savoir si vous êtes susceptible d’aimer. Ce serait dommage d’acheter un livre hors de portée pour vous, ou bien quelque chose que vous n’aimerez pas: c’est déjà suffisamment difficile de continuer une lecture que l’on n’apprécie pas, alors en plus dans une langue étrangère, c’est totalement pas motivant. En général, les extraits sont disponibles sur amazon, ou sinon, tapez tout simplement « browse inside »+le titre du livre, ou « look inside »+le titre du livre, ou encore titre du livre+ »excerpt ».

-Ne commencez pas par des lectures trop longues. Il n’y a pas de honte à commencer par des nouvelles, ou par des livres très courts. Du moment que vous comprenez et que ce n’est pas démotivant, tout va bien.

-N’hésitez pas à relire vos livres préférés dans la langue d’origine, ou des livres que vous avez lus et appréciés mais dont vous avez peu de souvenirs. Je ne conseille pas forcément de relire en anglais quelque chose que vous avez juste fini de lire, ou dont vous avez de très bons souvenirs: le but n’est pas de faire marcher la mémoire, mais de savoir si globalement, vous avez compris l’histoire.

-N’hésitez pas non plus à lire autre chose, en français, en même temps. Fixez-vous un objectif de lecture du livre en VO: ça peut être un nombre de pages, un temps de lecture, un nombre de chapitres. Commencez à petites doses.

Où se procurer des livres en VO?
Il est possible d’en trouver en librairie mais je ne le recommande pas forcément car les prix ne sont pas forcément très avantageux. Du coup, il faut commander sur internet: il y a bien sûr amazon.fr, mais aussi The book depository. Ce dernier offre en plus des pourcentages de réduction sur la pré-commande. Que demander d’autre? 
A savoir que les livres en anglais sont disponibles en général en 2 formats pour la version papier:
-Paperback/Broché: c’est ce qu’on a en France, les couvertures souples. C’est l’option la moins chère parce qu’en général un livre en anglais dans ce format coûte moins de 10€.
-Hardback/Relié: Ce sont les couvertures en dur, avec une jaquette. C’est un peu plus cher, le prix d’un grand format français en somme.
Si vous aimez bien avoir vos trilogies/sagas au même format, vérifiez si c’est une édition américaine ou britannique: il se peut que les deux ne soient pas à la même taille, et n’aient en plus de ça pas la même couverture.
A savoir aussi que si vous possédez une liseuse électronique, il peut être intéressant de regarder les ebooks en VO: certains débuts de sagas sont gratuits en ebook, et c’est donc très intéressant. De plus, de manière générale c’est toujours moins cher qu’un ebook en français.

Par quoi commencer?

Le plus simple pour commencer la VO, c’est probablement le contemporain. Le niveau de langue est pas super compliqué, c’est accessible, et c’est du langage de tous les jours. Si ce n’est pas un genre que vous appréciez particulièrement, je ne pourrais que vous dire d’éviter de vous lancer dans de la fantasy. Vous êtes prévenus, pour une première lecture c’est pas l’idéal, car ça peut être compliqué. Vous pouvez peut-être aussi essayer de la dystopie, pas trop compliquée non plus. Bref, un mot d’ordre: commencez simple.

Voici donc une liste de livres en anglais que je vous conseillerais pour commencer la VO. Libre à vous de commencer par autre chose, c’est juste un conseil et je ne vous oblige à rien, bien entendu.

Je ne pourrais pas ne pas vous parler de ce merveilleux roman qu’est Aristotle and Dante discover the secrets of the universe. Il est facile d’accès, l’histoire est géniale et la plume de l’auteur exceptionnelle. En plus de ça, il sort en juin en français chez PKJ.
Bon, d’accord, vous avez probablement déjà lu cette trilogie en français. Mais pourquoi ne pas tenter l’anglais, justement? C’est l’occasion justement de voir si vous comprenez le texte.
Je n’imagine pas ne pas vous parler de la saga Percy Jackson and The Olympians de Rick Riordan pour vos premières lectures en VO. C’est du jeunesse, ça se lit facilement, c’est accessible en anglais parce qu’écrit pour des enfants. C’est encore plus accessible du fait que ces livres ont été écrits pour des enfants dyslexiques. Et si vous êtes fan de mythologie, c’est d’une pierre deux coups. Si vous avez des doutes, tous les tomes sont parus en poche en français. A noter qu’après ces cinq tomes, il y a la saga des Héros de l’Olympe, dont le dernier tome paraît cette année en français.
Un roman simple à lire, sorti en VF l’année dernière.
Voilà pour ces petits conseils sur la lecture en VO. J’espère en tout cas que cet article vous a été utile.
Et vous, vous êtes-vous déjà lancés dans la VO? Ou comptez-vous essayer un jour?
Publicités

1 thought on “La lecture en VO-Quelques conseils”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s